Parallèlement aux traitements spécifiques à chaque virus, il convient de supprimer les facteurs associés susceptibles de participer soit à l’aggravation de l’état hépatique soit à une moindre efficacité du traitement. Plus précisément, il faut insister sur la nécessité de supprimer toute consommation d’alcool et, le cas échéant, proposer au patient la mise en place d’une aide au sevrage en boissons alcoolisées.
De même, il faut lutter contre le surpoids par le biais d’une alimentation équilibrée et d’une activité physique régulière.

Copyright 2006 © Réseau Hépatites Nord-Pas de Calais, tous droits réservés. Avec le soutien de